Comment libérer nos blocages, comment dépasser nos peurs ? Comment sortir de ces difficultés qu’on cherche tant à traverser ?

Aujourd’hui, j ai envie de t’inviter à changer de regard sur tout ça, sur ce que tu vis et ta façon de le regarder.

J’ai envie de te partager ma nouvelle façon de les appréhender.

Avant quand je sentais un blocage, une difficulté, tout en moi se contractait. Je me regardais à la hauteur de celle que je voulais être, de la vie que je voulais avoir, et au regard du résultat ou non de ce que je faisais.

Tout de suite, je partais en quête de la solution à apporter.

Est-ce que tu reconnais ce mouvement, ce sentiment d’urgence qui te dit de trouver une solution, de te dépêcher, sinon… Sinon…

Bref, la croyance que si tu ne fais rien, rien ne changera… Même pire, tout empirera !!!

Respirons un peu dans cette émotion d’urgence.

Il y a cette difficulté, ce blocage que tu viens de conscientiser.

Je t’invite à prendre une pause… Et célébrer !

Célébrez qu’enfin tu perçois, conscientise ce qui te bloquait.

Enfin, tu vas pouvoir regarder ta vie, ta situation à la lumière de cette raison éclairée.

Tant que tu te contractes en te disant qu’il faut agir, que rien ne peut bouger si tu ne fais rien, que tu dois trouver la solution, ou la bonne personne pour sortir ce blocage.

Tu t’agites, tu t’effraies, tu cries ton impuissance à chercher comment y remédier.

Si tu t’arretais pour simplement regarder et accepter.

Regarder ce blocage, cette difficulté, apprendre à le considérer avec amour, bienveillance et tolérance.

Apprendre à le remercier, pour tout ce qu’il était venu t’apporter (car oui, souvent ils ont été là pour te protéger).

Pense à comment tu ferais si c’était ton enfant qui le vivait.

Le jugerais-tu pour sa difficulté ? Est’ce que lui mettre la pression l’aiderait ?

Et si simplement, tu reconnaissais cette difficulté, et si simplement tu restais à côté, en présence, à lui envoyer de l’amour ?

Il y a une expression qui me parle dans cette situation, bien qu’il ne fasse pas parti de mon langage : “s’en remettre à Dieu”.

Pas dans un sentiment d’impuissance, mais dans un mouvement de confiance en la vie.

Confiance dans le fait que tu as toutes les solutions en nous, que l’autre aussi.

Confiance dans le mouvement naturel de la vie, confiance que mettre de la conscience et de l’amour suffit.

Ne pas chercher à combattre, lutter, guérir, soigner, libérer.. Et si c’était ça être vraiment libre et en paix ?

Se laisser traverser par son humanité, sans ne plus lutter.

Et si accepter, danser avec nos joies et nos difficultés, s’en réjouir, se laisser toucher, était la clé de cette sérénité tant recherchée ?

Aujourd’hui, j’ai juste envie de t’invite à souffler, à te poser avec ce qui te semble bloqué.

Et si simplement tu arrêtais de lutter ?

Si tu apprenais à t’aimer avec cette difficulté, à l’aimer pour ce qu’elle te permet, à la reconnaître et la remercier.

Reconnaître la valeur de nos blocages et difficultés est selon moi une étape importante pour les transmuter.

Être avec, sans rien demander. Aimer ce qui est.

Poser les armes, juste accepter, se laisser envahir…

Laisser nos blocages nous parler et nous expliquer pourquoi ils sont encore ici à nos côtés.

Apprendre à en rire, à sourire… À tout simplement les aimer

Arrêter de courir vers une autre réalité.

Ta vie est ton cadeau, à chaque instant.

Tu n’as rien d’autre à faire, à créer ou dépasser, tout est déjà parfait.

La vie est déjà en train de te préparer ce que tu as demandé. 

Remercions chaque jour de ce qui nous est donné.

Ta vie, cette vie là, a une valeur infinie, peu importe tes difficultés ou ta réalité

Aime la comme elle est. Dis “oui” à ta réalité.

Ici commence la vie : ta vie.

 

.