Me voilà en quête de logement… encore !

Après plusieurs mois en mouvement, ça vient toucher des peurs en moi.

Plusieurs mois à me dégager, me délester de toute obligation pour mieux me retrouver, pour rencontrer en moi ce qui est vrai, au delà de ce que je me connaissais.

Puis de nouveaux projets, de nouvelles envies, surtout une nouvelle vie qui peu à peu se construit.

Une année pleine de rebondissements et de péripéties.

De nombreuses fois, j’ai été perdue, je ne savais plus ce que je voulais.

J étais juste portée par cet élan de liberté qui demandait à s’expérimenter.

Je rêvais de voyage, de mer, de chaleur, de plus de douceur que j’imaginais ailleurs.

Puis face à ces projets, je me suis demandée : comment je les fais ? Comment matérialiser mes rêves ? Comment les réaliser ?

A chaque fois, ça m’a ramené dans l’instant, dans cet espace temps où sans être là-bas, je fais déjà un pas vers là, en orientant ma réalité, en apprenant à l’apprécier telle qu’elle est.

Alors je suis revenue dans l’instant.

Parfois c’était agréable, d autres fois non.

C est dans l’instant que j’ai rencontré cette vérité, celle qui vit en moi, qui dit oui ou qui dit non.

Mes rêves me parlent de mes aspirations. Ils m’aident à guider la barre de mon navire.

Mais le présent me montre quoi faire, comment agir et m’offre ses trésors à vivre et partager.

J’ai trop souvent vécu dans mes fantasmes et mes peurs.

J’apprends à vivre ici, à accepter ma réalité.

Je commence à en comprendre le jeu, à me dire que ça pourrait aussi être cool de jouer.

J’ai vécu protégée, au creux de moi, dans la réalité que je m’étais inventée.

Aujourd’hui, j’ai atterri ici.

Avant, j’observais de plus haut, de plus loin.

Aujourd’hui, je crois que j’ai compris de quoi il s’agit.

Je pose mes pieds sur cette terre, qui était déjà là, mais à laquelle je n’avais pas dit oui.

J’accepte les règles qui me sont donnés, et toutes les sensations traversées.

Je me lance dans l’aventure de la vie.

Celle d’oser, celle d’y croire, de dépasser les peurs, tout en restant là, sans m’évader.

Alors oui, la vie, je t’accepte dans chaque cellule.

Avec toi, j ai envie de jouer 🤗

 

Liz Perret

 

 

.

Cliquez ici